19/01/2023

VŒUX COMMUNE 2023
 
 
Madame la Députée,
Monsieur le Conseiller Départemental,
Monsieur le Président de Mond’Arverne Communauté,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs les Représentants de la Gendarmerie,
Monsieur le Commandant du SDIS,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
Madame la Directrice Générale des Services,
Mesdames et Messieurs les Sapeurs-Pompiers,
Mesdames et Messieurs les Enseignants,
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations,
Chers Orcetois et vous tous qui avez répondu nombreux à l’invitation du conseil municipal qui m’entoure,
Mesdames et Messieurs,
 
 Je tiens à vous remercier de votre présence ce soir à cette cérémonie des Vœux.
Mmes et MM, je voudrais, au nom de l’équipe municipale, vous adresser tous nos vœux pour l’année 2023, en souhaitant, que votre santé et celle de tous ceux qui vous sont proches, vous permette de profiter pleinement de la vie. Ce début de l’année, c’est le moment où l’on a également une pensée forte et émue pour ceux qui nous ont quittés, ceux qui ont perdu un être proche, tous ceux qui rencontrent des difficultés dans leur vie personnelle.
J’aurais tellement aimé vous dire lors de cette cérémonie de vœux, qu’après avoir traversé bien des épreuves le meilleur est devant nous. La réalité m’oblige au contraire à vous exprimer un sentiment différent car il nous faudra, durant cette année, relever encore bien des défis.
La période actuelle nous oblige impérieusement à nous interroger sur le sens de notre action publique. Aujourd’hui, nous réalisons plus encore l’importance de nos communes, de nos territoires garants de l’esprit républicain et de nos valeurs : d’égalité, liberté, fraternité, de nos institutions. Plus que jamais en effet, il nous faut être les acteurs d’une société unie au de-là des convictions, ensemble soyons rassemblés au-delà de nos différences, pour nous battre pour Orcet, pour nous battre pour notre République et notre Démocratie, pour nous battre pour nos valeurs, pour nous battre pour la Paix en étant solidaires.
Attachons-nous donc à Orcet à développer la tolérance, le respect, l’entraide. C’est ainsi que chacun d’entre nous peut améliorer notre village d’aujourd’hui et dessiner celui de demain
Tandis que l'année 2022 s’est achevée, il est de tradition, à Orcet de faire un bilan de l’actualité mondiale. Globalement, cette rétrospective est peu réjouissante. Il y a d’abord eu évidemment l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février. Après deux ans de Covid-19, l'actualité reste profondément marquée par une crise climatique qui s'accélère avec une chaleur extrême, des feux de forêts, la sécheresse. Il y a aussi l’inflation record en Europe, et autant d'agitations politiques et diplomatiques aux quatre coins du globe. Même les grands évènements sportifs, pourtant censés fédérer les nations entre elles, n'auront pas non plus su échapper aux scandales et aux appels au boycott. Cette année fut également le théâtre de nombreux changements sur l'échiquier politique mondial, de la France au Brésil en passant par la Chine. Aussi il est bien difficile de savoir ce que laisse présager ces événements du meilleur ou du pire.
"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible." a écrit Antoine de Saint Exupéry. Aussi en 2022, mon équipe et moi-même, ainsi que tous les agents qui œuvrent à nos côtés, sommes restés résolument mobilisés en étant au plus près de vous et des forces vives. Pour Orcet ce n’est pas moins pas moins de 16 projets qui ont abouti au cours de cette année, preuve de notre dynamisme et de notre engagement. Notre réflexion s’est conduite en cherchant toujours le plus juste équilibre entre la pertinence de vos attentes, les enjeux de demain et les projets envisageables financièrement.
Parmi ceux-ci, citons l’extension du groupe scolaire qui est en cours. Cet espace sera ouvert à la rentrée 2023 avec environ 170m2 destinés à accueillir nos jeunes enfants sur le temps périscolaire ; des travaux de sécurisation ont été réalisés sur la RD 52 face au stade de foot. Cet aménagement en entrée de bourg est destiné à ralentir la circulation. Pour l’embellissement du village, un fleurissement du pont de La Narse a été réalisé, ainsi que la restauration du mur des remparts effectué en collaboration avec les chantiers d’insertion. Nous avons équipé entièrement une 8ème classe à l’élémentaire avec installation d’un nouveau tableau numérique. Dans le cadre d’un programme annuel, des travaux d’accessibilité ont été effectués à la salle des fêtes, au passage Arverne et sur le parvis de la Mairie. La salle de boxe a été équipé d’une nouvelle ventilation, 10 caves urnes supplémentaires ont été installés au cimetière. Les sols des 2 courts de tennis ont été entièrement mis à neuf avec du gazon synthétique.
Face au dérèglement climatique, et à ses conséquences désormais sans appel sur notre quotidien, le temps n’est ni à la démagogie ni aux tièdes recommandations à agir.  L’obligation à installer un plan de sobriété est une impérieuse nécessité. Il reste à engager le plus difficile, le plus redouté, le changement dans nos habitudes. Chacun porte une responsabilité, chacun doit montrer l’exemple, à commencer par l’État dans ses politiques publiques, autant que les collectivités publiques et les entreprises. A Orcet, nous avons poursuivi notre engagement avec le remplacement par du LED des différents éclairages sportifs, au stade de foot, à la SJM et au tennis. Avenue de Gergovie, nous testons une méthode innovante pour l’entretien de nos trottoirs, l’hydromulching. Cette technique consiste à appliquer une émulsion comprenant semences et engrais associée à un complexe fibreux qui permet de favoriser l’implantation et la germination. La poursuite de cette opération nous permettra un gain de temps pour l’entretien des trottoirs, plus de binette mais simplement une tonte. Nous testons actuellement un éclairage LED à l’école avec détection de mouvement et allumage variable crépusculaire. Nous avons également installé une gestion à distance de l’arrosage et de l’éclairage du terrain de foot ce qui nous permet de réguler et de contrôler les consommations d’eau et d’électricité. L’extinction de l’éclairage nocturne complètera ces actions.
Léon Bourgeois, grande figure de la IIIème République, disait : « L'association, c'est l'apprentissage de la vie sociale, c'est faire sur un petit espace, dans un petit domaine, l'image réduite, visible pour quelques-uns de ce que doit être la grande société humaine. » A Orcet la vitalité de notre milieu associatif est un atout.  Ce sont 24 structures et plus de 800 adhérents qui œuvrent quotidiennement dans le cadre sportif, culturel, festif ou patrimonial...Mais, au-delà de ces chiffres, c’est à une réalité humaine que je veux rendre hommage. Malgré vos différences, malgré la pluralité des actions qui sont les vôtres, cette réalité s’incarne autour d’une vertu commune qui est l’esprit associatif. C’est une éthique faite de dévouement, de partage, de curiosité, d’ouverture aux autres. En définitive, c’est le plus beau visage de la citoyenneté. Notre objectif, c’est d’encourager et de soutenir cet apprentissage, de faire grandir en toute liberté ce petit espace qui tient une si grande place dans notre République.
Merci au comité des fêtes pour ses manifestation toujours réussies, particulièrement celle de fin d’année avec le marché de Noël sous sa nouvelle forme…
Sur le plan culturel l’année a été marquée par l’exposition photos de septembre consacrée aux paysages d’Orcet d’hier à aujourd’hui dont vous pouvez apprécier la diversité et l’originalité dans les points de vue de notre village au cours du diaporama présenté ce soir.
Le rythme des expositions a d’ailleurs pu reprendre et leur qualité a permis de retrouver une affluence prometteuse à la maison des Comtes.
Mais ce sont aussi des représentations théâtrales, soirées lecture ou poésie co-organisées avec les associations locales ou le service culturel de Mond’Arverne Communauté.
 
311 enfants sont accueillis au groupe scolaire Paul Bador. 44 jeunes Orcetois ont quitté la Maternelle ce qui a eu pour effet l’ouverture d’une 8éme classe en élémentaire. Le restaurant scolaire a toujours autant de succès avec 290 enfants inscrits et une moyenne de 260 repas par jour sur 2 services.
Mmes et MM les enseignants, je veux d’abord vous remercier d’avoir si vaillamment rempli votre rôle durant les années de crise sanitaire qui ont tout bousculé. La France a alors fait le choix fort et ferme de garder ses écoles ouvertes, au contraire d’autres grands pays, pour que nos enfants ne décrochent pas et continuent d’apprendre. Je sais toutes les précautions qu’il vous a fallu respecter, toutes les adaptations qu’il vous a fallu apporter, le plus souvent dans l’urgence, et je vous suis reconnaissant d’avoir tenu bon et d’avoir été si engagés dans ces temps difficiles.  L'école, l'enseignement est clé pour nos compatriotes, parce que c'est ce qui permet l'émancipation, c'est ce qui permet de vivre en société. C’est vous qui permettez à nos enfants de maîtriser les savoirs fondamentaux, lire, écrire, compter, d’acquérir un esprit critique et une confiance en eux, de choisir leur destin en tant que citoyens. C’est en forgeant des citoyens dans nos écoles que nous pourrons bâtir une société de respect et de progrès, et poursuivre le combat séculaire pour l’humanisme et l’universalisme.
La solidarité est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. La crise sociale a encore accentué l’écart qui sépare les plus riches des plus pauvres.  Elle s’incarne dans des choses simples : proximité, attention à l’autre, souci de garantir l’unité de notre société face à l’égoïsme et à l’indifférence. Cet engagement solidaire est primordial, il s’exprime dans nombre de services proposés à nos concitoyens et particulièrement en direction de nos ainés. C’est pour cela que les actions déployées par notre CCAS et ses agents sociaux, mais aussi la mobilisation des associations et des bénévoles, ne peuvent être que saluées. Mmes et MM, merci de votre contribution.
A chaque instant, quelqu’un, quelque part a besoin de sang. Je profite de cette rencontre pour redire l’inépuisable estime que je ressens pour toutes celles et tous ceux qui donnent un peu d’eux même en donnant leur sang et pour les membres de l’association des donneurs de sang bénévoles qui œuvrent sans relâche pour la santé de nos concitoyens.
A Orcet comme ailleurs, un sentiment d’insécurité existe parfois. Les cambriolages, les vitesses excessives, les incivilités avec la dégradation des biens publics sont encore trop fréquentes. Vivre dans une commune apaisée et sûre, c’est l’exigence de chacun d’entre nous. Pour y parvenir un dispositif de vidéosurveillance composée de 23 caméras équipe les points stratégiques de notre village, la SJM, l’aire de jeux de la Narse, les ateliers municipaux et la Place Henri Romeuf. Mais nous devons travailler étroitement avec nos partenaires du champ de la sécurité et de la tranquillité publique. Nous avons tissé des liens étroits avec eux et nous les avons associés à l’élaboration de notre stratégie locale de sécurité qui engage chacun d’entre nous. Je profite de la présence des représentants de la gendarmerie parmi nous pour leur exprimer toute notre gratitude, nos remerciements, et leur dire que nous sommes très attachés à notre travail commun.
Merci encore à nos anciens combattants. Vous connaissez mon attachement aux cérémonies de commémoration. La commémoration renforce les liens entre les générations, elle est propice à l’édification des consciences. Il est en effet toujours nécessaire de faire valoir avec objectivité les réalités d’une histoire complexe. La commémoration renforce aussi les liens entre les générations. Elle contribue à l’enseignement, à la pédagogie, l’incompréhension du présent naissant souvent de celle du passé. Nos jeunes générations, doivent pouvoir s’inscrire dans une véritable filiation. C’est donc à nous, leurs aînés, qu’il incombe de regarder l’histoire en face et de contribuer à sa diffusion, de manière apaisée. On le voit aujourd’hui, les équilibres mondiaux demeurent très fragiles et il en va de la responsabilité de tous de militer inlassablement pour des valeurs universelles de paix et de solidarité entre les peuples. Ainsi que l’écrivait Albert Camus : « Si l’homme échoue à concilier justice et liberté, alors il échoue à tout ».
Mmes et MM les Sapeurs-pompiers, j’ai une conviction profondément ancrée que l’actualité renforce chaque jour : la conviction que vous êtes l’une des plus belles incarnations de notre République qui protège et qui secourt.
Cette soirée est pour moi l’occasion d’exprimer avec solennité la considération et l’estime que nous vous devons et que nous vous portons.
Vos couleurs nous rappellent la valeur d’une vie sauvée, celle d’un secours délivré, d’un bien protégé ou d’une nature préservée. Vous le savez mieux que quiconque car c’est la noble mission que vous avez choisie d’accomplir en vous confrontant régulièrement au danger.
 La population sait pouvoir compter sur vous. A chaque fois qu’on a besoin de vous, vous avez su et vous savez répondre présent.
Je mesure tous les jours l’importance cruciale de vos missions et votre capacité à vous mobiliser et à vous dépasser, chaque fois que l’on fait appel à vous, y compris pour faire face à l’inattendu et à l’exceptionnel. Ce fut le cas à nouveau ces derniers mois, où vous avez dû affronter des phénomènes orageux sévères, un épisode de canicule exceptionnellement précoce ou encore plusieurs départs de feux de forêt et de végétation majeurs, annonciateurs d’une saison difficile. Mmes et MM vous faites vivre un modèle qui est une référence et votre dévouement et votre action sont une source inépuisable de fierté.
Merci à nos commerçants, artisans, professions libérales qui font vivre notre village.
Je voudrais remercier nos agents municipaux.  Comme certains parmi vous, ils consacrent leur temps pour les autres, pour le service public. Le service public, c’est un élément essentiel de la vie collective. Il est devenu naturel pour nous d’y faire appel tellement il fait partie de nos vies. Aussi, en cet instant, je voudrais remercier les différents chefs de service ; équité, solidarité et transparence sont les 3 principes qui ont guidé leur action tout au long de cette année. Un merci tout particulier à notre secrétaire générale Elise Teillard. Mme, vous êtes pour moi une collaboratrice privilégiée, une femme de confiance à qui je donne bien de responsabilités. Pour le personnel communal, votre disponibilité et le sens de vos décisions, sont toujours primordiaux.
Mais il n’échappe à personne que le service public souffre. Il souffre d’une image dégradée par des discours politiques trompeurs, qui parlent finances avant de parler services, qui parlent budget avant de parler de ressources humaines. N’oublions pas cette affiche que vous avez peut-être déjà lue qui dit ceci : « Quand tout sera privé, nous serons privés de tout ». Alors ce soir soyez assuré de mon soutien et de ma confiance.
 
 Pour rester au plus près de vous, nous avons diversifié les moyens de communication en conservant les supports traditionnels que ce soit le mensuel Inf’Orcet, le magazine annuel ou le site informatique qui a su s’adapter et évoluer, en adoptant d’autres formes dédiées aux nouvelles à caractère plus urgent avec panneau Pocket ou en lien avec les réseaux sociaux avec la création plus récente d’un compte Facebook.
Autant de projets qui nécessitent la mobilisation qu’une équipe mixte élargie élus-employés peut mener.
 
Je pense que la communauté de communes, aussi obscure soit-elle pour le plus grand public, a son utilité dans nombre de domaines. A ce titre je veux féliciter tous les agents de cette administration qui sous l’autorité de Dominique Grivel, directrice générale des services, font œuvre de beaucoup de dévouement et de pédagogie dans leur quotidien. Vous le savez, nous avons aussi fait le choix de nous tourner résolument vers notre communauté de Communes. Je suis convaincue que Mond’arverne Communauté est une chance pour notre commune car c’est là que s’écrit une partie de l’avenir d’Orcet. Avec mes collègues du conseil municipal, nous sommes investis dans ses instances de travail pour peser sur les décisions et promouvoir les intérêts de notre village. L’année écoulée a été riche pour l’activité de Mond’arverne Communauté avec de nombreux projets marquants pour le territoire. Deux centrales photovoltaïques ont été installées sur des bâtiments intercommunaux (multi-accueil d’Orcet et multi-accueil de Saint-Amant-Tallende) dans le cadre du projet Solaire-Dôme, mené en partenariat avec l’Aduhme et avec la participation financière du Conseil départemental. Le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) entre quant à lui dans sa dernière ligne droite. Près de 250 personnes étaient présentes lors de la seconde réunion publique organisée le 15 novembre 2022, à Veyre-Monton. Cette réunion abordait la traduction réglementaire du projet. Le PLUi sera soumis à une enquête publique à l’été, avant une approbation au deuxième semestre 2023. Lieu devenu incontournable du territoire, le musée de Gergovie continue d’attirer le public en nombre, avec plus de 100 000 visiteurs accueillis depuis son ouverture en 2019.
S’agissant de la lecture publique, la commune ne peut que se satisfaire du passage de la bibliothèque communale dans le giron du réseau de lecture publique communautaire. En professionnalisant son fonctionnement, sans mettre de côté les bénévoles dont il convient de souligner ici l’engagement indéfectible, la communauté permettra d’élargir les services aux adhérents dont l’accès est entièrement gratuit, rappelons-le.
Je tiens à remercier tous nos partenaires institutionnels qui nous accompagnent dans nos projets et évènements : l’Etat, la Région, le Département, la CAF, les bailleurs sociaux ainsi que les acteurs associatifs qui agissent dans le domaine de l’insertion ou du logement
Nous souhaitons que l’année 2023 soit celle du renouveau, afin de donner l’image d’une commune et d’un territoire qui portent une ambition et un projet pour l’avenir et je fais le vœu de poursuivre avec vous cette politique de solidarité et de responsabilité. Cependant, plus que les années précédentes, nous allons devoir faire preuve d’imagination pour aboutir à un budget communal équilibré. L’Etat nous demande un plafonnement de nos dépenses de fonctionnement de 3,8%, alors que l’inflation ne peut être estimé à moins de 5% et qu’elle atteignait 5,9% fin 2022. Cette forte inflation à en croire les économistes devrait perdurer jusqu’en 2025.
Concernant le personnel communal, l’augmentation du point d’indice, le reclassement des catégories C, mesures indispensables pour la garantie d’un niveau de vie décent ont aussi un impact important sur le futur budget. Et pour 2023 nous savons déjà que nos dépenses vont augmenter de 150 000 euros. Pour y faire face, nous avons que peu de variables d’ajustement : procéder à de nouveaux arbitrages sur nos projets, reculer leur calendrier d’exécution, adapter nos services publics locaux, recourir à l’emprunt malgré l’augmentation des taux d’intérêts ou recourir au levier fiscal. Cela en conciliant à la fois les exigences de plafonnement des dépenses avec la réalité économique et la nécessité de poursuivre l’investissement ainsi que notre volonté de maintenir la qualité de nos services.
 Les projets de 2023 se structurent autour de quatre thèmes : une commune dynamique, une commune solidaire, une commune résiliente, une commune proche des Orcetois.
C’est dans cet esprit que la requalification de l’ilot urbain du 11 Novembre va évoluer. Ce projet proposé par le bailleur social Polygone pour le compte de Mond’arverne communauté en concertation avec la commune permettra la création de 6 logements, 2 maisons en acquisition à la propriété et 4 logements locatifs sociaux. Le choix a été guidé par la préservation d’une mixité intergénérationnelle et par l’ambition environnementale du projet associant une intégration urbaine et paysagère. Un city parc va voir le jour aux abords de l’école avec conjointement une végétalisation des cours. Une étude pour l’équilibrage du chauffage dans plusieurs bâtiments communaux va permettre l’engagement de travaux qui s’inscrivent dans notre politique d’économie d’énergie.
Mmes et MM en 2023, mon mot clé sera persévérance, et je vais ainsi m’appuyer sur les mots de Francis BACON, philosophe du 16 ème siècle qui a dit « Dans toute entreprise, la persévérance est la clé du succès. » Désir, travail, persévérance, les maitres mots de la réussite, pas seulement la mienne, ni celle de mon équipe, mais bien celle d’Orcet et de tous ses habitants.
Dans ce contexte difficile, nous adapterons nos projets qui sont les vôtres, qui sont ceux de notre commune. Nous nous efforcerons à surmonter toutes les difficultés, et avec vous et grâce à vous, nous veillerons à respecter nos engagements !
Arrivé au terme de mon propos, je vous souhaite comme il est de tradition, en mon nom, au nom de toute mon équipe et du Conseil municipal : une année belle et heureuse, remplie de joie, de petits et grands bonheurs, de réussite dans vos projets et ce qui me paraît indispensable… une année empreinte de solidarité et d’humanité.
Prenez bien soin de vous et de tout un chacun. Je vous remercie
 Vive la France, Vive la République, Vive Orcet.
Dominique GUELON

VŒUX COMMUNE 2023
 
 
Madame la Députée,
Monsieur le Conseiller Départemental,
Monsieur le Président de Mond’Arverne Communauté,
Mesdames et Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs les Représentants de la Gendarmerie,
Monsieur le Commandant du SDIS,
Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux,
Madame la Directrice Générale des Services,
Mesdames et Messieurs les Sapeurs-Pompiers,
Mesdames et Messieurs les Enseignants,
Mesdames et Messieurs les Présidents d’Associations,
Chers Orcetois et vous tous qui avez répondu nombreux à l’invitation du conseil municipal qui m’entoure,
Mesdames et Messieurs,
 
 Je tiens à vous remercier de votre présence ce soir à cette cérémonie des Vœux.
Mmes et MM, je voudrais, au nom de l’équipe municipale, vous adresser tous nos vœux pour l’année 2023, en souhaitant, que votre santé et celle de tous ceux qui vous sont proches, vous permette de profiter pleinement de la vie. Ce début de l’année, c’est le moment où l’on a également une pensée forte et émue pour ceux qui nous ont quittés, ceux qui ont perdu un être proche, tous ceux qui rencontrent des difficultés dans leur vie personnelle.
J’aurais tellement aimé vous dire lors de cette cérémonie de vœux, qu’après avoir traversé bien des épreuves le meilleur est devant nous. La réalité m’oblige au contraire à vous exprimer un sentiment différent car il nous faudra, durant cette année, relever encore bien des défis.
La période actuelle nous oblige impérieusement à nous interroger sur le sens de notre action publique. Aujourd’hui, nous réalisons plus encore l’importance de nos communes, de nos territoires garants de l’esprit républicain et de nos valeurs : d’égalité, liberté, fraternité, de nos institutions. Plus que jamais en effet, il nous faut être les acteurs d’une société unie au de-là des convictions, ensemble soyons rassemblés au-delà de nos différences, pour nous battre pour Orcet, pour nous battre pour notre République et notre Démocratie, pour nous battre pour nos valeurs, pour nous battre pour la Paix en étant solidaires.
Attachons-nous donc à Orcet à développer la tolérance, le respect, l’entraide. C’est ainsi que chacun d’entre nous peut améliorer notre village d’aujourd’hui et dessiner celui de demain
Tandis que l'année 2022 s’est achevée, il est de tradition, à Orcet de faire un bilan de l’actualité mondiale. Globalement, cette rétrospective est peu réjouissante. Il y a d’abord eu évidemment l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février. Après deux ans de Covid-19, l'actualité reste profondément marquée par une crise climatique qui s'accélère avec une chaleur extrême, des feux de forêts, la sécheresse. Il y a aussi l’inflation record en Europe, et autant d'agitations politiques et diplomatiques aux quatre coins du globe. Même les grands évènements sportifs, pourtant censés fédérer les nations entre elles, n'auront pas non plus su échapper aux scandales et aux appels au boycott. Cette année fut également le théâtre de nombreux changements sur l'échiquier politique mondial, de la France au Brésil en passant par la Chine. Aussi il est bien difficile de savoir ce que laisse présager ces événements du meilleur ou du pire.
"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible." a écrit Antoine de Saint Exupéry. Aussi en 2022, mon équipe et moi-même, ainsi que tous les agents qui œuvrent à nos côtés, sommes restés résolument mobilisés en étant au plus près de vous et des forces vives. Pour Orcet ce n’est pas moins pas moins de 16 projets qui ont abouti au cours de cette année, preuve de notre dynamisme et de notre engagement. Notre réflexion s’est conduite en cherchant toujours le plus juste équilibre entre la pertinence de vos attentes, les enjeux de demain et les projets envisageables financièrement.
Parmi ceux-ci, citons l’extension du groupe scolaire qui est en cours. Cet espace sera ouvert à la rentrée 2023 avec environ 170m2 destinés à accueillir nos jeunes enfants sur le temps périscolaire ; des travaux de sécurisation ont été réalisés sur la RD 52 face au stade de foot. Cet aménagement en entrée de bourg est destiné à ralentir la circulation. Pour l’embellissement du village, un fleurissement du pont de La Narse a été réalisé, ainsi que la restauration du mur des remparts effectué en collaboration avec les chantiers d’insertion. Nous avons équipé entièrement une 8ème classe à l’élémentaire avec installation d’un nouveau tableau numérique. Dans le cadre d’un programme annuel, des travaux d’accessibilité ont été effectués à la salle des fêtes, au passage Arverne et sur le parvis de la Mairie. La salle de boxe a été équipé d’une nouvelle ventilation, 10 caves urnes supplémentaires ont été installés au cimetière. Les sols des 2 courts de tennis ont été entièrement mis à neuf avec du gazon synthétique.
Face au dérèglement climatique, et à ses conséquences désormais sans appel sur notre quotidien, le temps n’est ni à la démagogie ni aux tièdes recommandations à agir.  L’obligation à installer un plan de sobriété est une impérieuse nécessité. Il reste à engager le plus difficile, le plus redouté, le changement dans nos habitudes. Chacun porte une responsabilité, chacun doit montrer l’exemple, à commencer par l’État dans ses politiques publiques, autant que les collectivités publiques et les entreprises. A Orcet, nous avons poursuivi notre engagement avec le remplacement par du LED des différents éclairages sportifs, au stade de foot, à la SJM et au tennis. Avenue de Gergovie, nous testons une méthode innovante pour l’entretien de nos trottoirs, l’hydromulching. Cette technique consiste à appliquer une émulsion comprenant semences et engrais associée à un complexe fibreux qui permet de favoriser l’implantation et la germination. La poursuite de cette opération nous permettra un gain de temps pour l’entretien des trottoirs, plus de binette mais simplement une tonte. Nous testons actuellement un éclairage LED à l’école avec détection de mouvement et allumage variable crépusculaire. Nous avons également installé une gestion à distance de l’arrosage et de l’éclairage du terrain de foot ce qui nous permet de réguler et de contrôler les consommations d’eau et d’électricité. L’extinction de l’éclairage nocturne complètera ces actions.
Léon Bourgeois, grande figure de la IIIème République, disait : « L'association, c'est l'apprentissage de la vie sociale, c'est faire sur un petit espace, dans un petit domaine, l'image réduite, visible pour quelques-uns de ce que doit être la grande société humaine. » A Orcet la vitalité de notre milieu associatif est un atout.  Ce sont 24 structures et plus de 800 adhérents qui œuvrent quotidiennement dans le cadre sportif, culturel, festif ou patrimonial...Mais, au-delà de ces chiffres, c’est à une réalité humaine que je veux rendre hommage. Malgré vos différences, malgré la pluralité des actions qui sont les vôtres, cette réalité s’incarne autour d’une vertu commune qui est l’esprit associatif. C’est une éthique faite de dévouement, de partage, de curiosité, d’ouverture aux autres. En définitive, c’est le plus beau visage de la citoyenneté. Notre objectif, c’est d’encourager et de soutenir cet apprentissage, de faire grandir en toute liberté ce petit espace qui tient une si grande place dans notre République.
Merci au comité des fêtes pour ses manifestation toujours réussies, particulièrement celle de fin d’année avec le marché de Noël sous sa nouvelle forme…
Sur le plan culturel l’année a été marquée par l’exposition photos de septembre consacrée aux paysages d’Orcet d’hier à aujourd’hui dont vous pouvez apprécier la diversité et l’originalité dans les points de vue de notre village au cours du diaporama présenté ce soir.
Le rythme des expositions a d’ailleurs pu reprendre et leur qualité a permis de retrouver une affluence prometteuse à la maison des Comtes.
Mais ce sont aussi des représentations théâtrales, soirées lecture ou poésie co-organisées avec les associations locales ou le service culturel de Mond’Arverne Communauté.
 
311 enfants sont accueillis au groupe scolaire Paul Bador. 44 jeunes Orcetois ont quitté la Maternelle ce qui a eu pour effet l’ouverture d’une 8éme classe en élémentaire. Le restaurant scolaire a toujours autant de succès avec 290 enfants inscrits et une moyenne de 260 repas par jour sur 2 services.
Mmes et MM les enseignants, je veux d’abord vous remercier d’avoir si vaillamment rempli votre rôle durant les années de crise sanitaire qui ont tout bousculé. La France a alors fait le choix fort et ferme de garder ses écoles ouvertes, au contraire d’autres grands pays, pour que nos enfants ne décrochent pas et continuent d’apprendre. Je sais toutes les précautions qu’il vous a fallu respecter, toutes les adaptations qu’il vous a fallu apporter, le plus souvent dans l’urgence, et je vous suis reconnaissant d’avoir tenu bon et d’avoir été si engagés dans ces temps difficiles.  L'école, l'enseignement est clé pour nos compatriotes, parce que c'est ce qui permet l'émancipation, c'est ce qui permet de vivre en société. C’est vous qui permettez à nos enfants de maîtriser les savoirs fondamentaux, lire, écrire, compter, d’acquérir un esprit critique et une confiance en eux, de choisir leur destin en tant que citoyens. C’est en forgeant des citoyens dans nos écoles que nous pourrons bâtir une société de respect et de progrès, et poursuivre le combat séculaire pour l’humanisme et l’universalisme.
La solidarité est un sujet qui me tient particulièrement à cœur. La crise sociale a encore accentué l’écart qui sépare les plus riches des plus pauvres.  Elle s’incarne dans des choses simples : proximité, attention à l’autre, souci de garantir l’unité de notre société face à l’égoïsme et à l’indifférence. Cet engagement solidaire est primordial, il s’exprime dans nombre de services proposés à nos concitoyens et particulièrement en direction de nos ainés. C’est pour cela que les actions déployées par notre CCAS et ses agents sociaux, mais aussi la mobilisation des associations et des bénévoles, ne peuvent être que saluées. Mmes et MM, merci de votre contribution.
A chaque instant, quelqu’un, quelque part a besoin de sang. Je profite de cette rencontre pour redire l’inépuisable estime que je ressens pour toutes celles et tous ceux qui donnent un peu d’eux même en donnant leur sang et pour les membres de l’association des donneurs de sang bénévoles qui œuvrent sans relâche pour la santé de nos concitoyens.
A Orcet comme ailleurs, un sentiment d’insécurité existe parfois. Les cambriolages, les vitesses excessives, les incivilités avec la dégradation des biens publics sont encore trop fréquentes. Vivre dans une commune apaisée et sûre, c’est l’exigence de chacun d’entre nous. Pour y parvenir un dispositif de vidéosurveillance composée de 23 caméras équipe les points stratégiques de notre village, la SJM, l’aire de jeux de la Narse, les ateliers municipaux et la Place Henri Romeuf. Mais nous devons travailler étroitement avec nos partenaires du champ de la sécurité et de la tranquillité publique. Nous avons tissé des liens étroits avec eux et nous les avons associés à l’élaboration de notre stratégie locale de sécurité qui engage chacun d’entre nous. Je profite de la présence des représentants de la gendarmerie parmi nous pour leur exprimer toute notre gratitude, nos remerciements, et leur dire que nous sommes très attachés à notre travail commun.
Merci encore à nos anciens combattants. Vous connaissez mon attachement aux cérémonies de commémoration. La commémoration renforce les liens entre les générations, elle est propice à l’édification des consciences. Il est en effet toujours nécessaire de faire valoir avec objectivité les réalités d’une histoire complexe. La commémoration renforce aussi les liens entre les générations. Elle contribue à l’enseignement, à la pédagogie, l’incompréhension du présent naissant souvent de celle du passé. Nos jeunes générations, doivent pouvoir s’inscrire dans une véritable filiation. C’est donc à nous, leurs aînés, qu’il incombe de regarder l’histoire en face et de contribuer à sa diffusion, de manière apaisée. On le voit aujourd’hui, les équilibres mondiaux demeurent très fragiles et il en va de la responsabilité de tous de militer inlassablement pour des valeurs universelles de paix et de solidarité entre les peuples. Ainsi que l’écrivait Albert Camus : « Si l’homme échoue à concilier justice et liberté, alors il échoue à tout ».
Mmes et MM les Sapeurs-pompiers, j’ai une conviction profondément ancrée que l’actualité renforce chaque jour : la conviction que vous êtes l’une des plus belles incarnations de notre République qui protège et qui secourt.
Cette soirée est pour moi l’occasion d’exprimer avec solennité la considération et l’estime que nous vous devons et que nous vous portons.
Vos couleurs nous rappellent la valeur d’une vie sauvée, celle d’un secours délivré, d’un bien protégé ou d’une nature préservée. Vous le savez mieux que quiconque car c’est la noble mission que vous avez choisie d’accomplir en vous confrontant régulièrement au danger.
 La population sait pouvoir compter sur vous. A chaque fois qu’on a besoin de vous, vous avez su et vous savez répondre présent.
Je mesure tous les jours l’importance cruciale de vos missions et votre capacité à vous mobiliser et à vous dépasser, chaque fois que l’on fait appel à vous, y compris pour faire face à l’inattendu et à l’exceptionnel. Ce fut le cas à nouveau ces derniers mois, où vous avez dû affronter des phénomènes orageux sévères, un épisode de canicule exceptionnellement précoce ou encore plusieurs départs de feux de forêt et de végétation majeurs, annonciateurs d’une saison difficile. Mmes et MM vous faites vivre un modèle qui est une référence et votre dévouement et votre action sont une source inépuisable de fierté.
Merci à nos commerçants, artisans, professions libérales qui font vivre notre village.
Je voudrais remercier nos agents municipaux.  Comme certains parmi vous, ils consacrent leur temps pour les autres, pour le service public. Le service public, c’est un élément essentiel de la vie collective. Il est devenu naturel pour nous d’y faire appel tellement il fait partie de nos vies. Aussi, en cet instant, je voudrais remercier les différents chefs de service ; équité, solidarité et transparence sont les 3 principes qui ont guidé leur action tout au long de cette année. Un merci tout particulier à notre secrétaire générale Elise Teillard. Mme, vous êtes pour moi une collaboratrice privilégiée, une femme de confiance à qui je donne bien de responsabilités. Pour le personnel communal, votre disponibilité et le sens de vos décisions, sont toujours primordiaux.
Mais il n’échappe à personne que le service public souffre. Il souffre d’une image dégradée par des discours politiques trompeurs, qui parlent finances avant de parler services, qui parlent budget avant de parler de ressources humaines. N’oublions pas cette affiche que vous avez peut-être déjà lue qui dit ceci : « Quand tout sera privé, nous serons privés de tout ». Alors ce soir soyez assuré de mon soutien et de ma confiance.
 
 Pour rester au plus près de vous, nous avons diversifié les moyens de communication en conservant les supports traditionnels que ce soit le mensuel Inf’Orcet, le magazine annuel ou le site informatique qui a su s’adapter et évoluer, en adoptant d’autres formes dédiées aux nouvelles à caractère plus urgent avec panneau Pocket ou en lien avec les réseaux sociaux avec la création plus récente d’un compte Facebook.
Autant de projets qui nécessitent la mobilisation qu’une équipe mixte élargie élus-employés peut mener.
 
Je pense que la communauté de communes, aussi obscure soit-elle pour le plus grand public, a son utilité dans nombre de domaines. A ce titre je veux féliciter tous les agents de cette administration qui sous l’autorité de Dominique Grivel, directrice générale des services, font œuvre de beaucoup de dévouement et de pédagogie dans leur quotidien. Vous le savez, nous avons aussi fait le choix de nous tourner résolument vers notre communauté de Communes. Je suis convaincue que Mond’arverne Communauté est une chance pour notre commune car c’est là que s’écrit une partie de l’avenir d’Orcet. Avec mes collègues du conseil municipal, nous sommes investis dans ses instances de travail pour peser sur les décisions et promouvoir les intérêts de notre village. L’année écoulée a été riche pour l’activité de Mond’arverne Communauté avec de nombreux projets marquants pour le territoire. Deux centrales photovoltaïques ont été installées sur des bâtiments intercommunaux (multi-accueil d’Orcet et multi-accueil de Saint-Amant-Tallende) dans le cadre du projet Solaire-Dôme, mené en partenariat avec l’Aduhme et avec la participation financière du Conseil départemental. Le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) entre quant à lui dans sa dernière ligne droite. Près de 250 personnes étaient présentes lors de la seconde réunion publique organisée le 15 novembre 2022, à Veyre-Monton. Cette réunion abordait la traduction réglementaire du projet. Le PLUi sera soumis à une enquête publique à l’été, avant une approbation au deuxième semestre 2023. Lieu devenu incontournable du territoire, le musée de Gergovie continue d’attirer le public en nombre, avec plus de 100 000 visiteurs accueillis depuis son ouverture en 2019.
S’agissant de la lecture publique, la commune ne peut que se satisfaire du passage de la bibliothèque communale dans le giron du réseau de lecture publique communautaire. En professionnalisant son fonctionnement, sans mettre de côté les bénévoles dont il convient de souligner ici l’engagement indéfectible, la communauté permettra d’élargir les services aux adhérents dont l’accès est entièrement gratuit, rappelons-le.
Je tiens à remercier tous nos partenaires institutionnels qui nous accompagnent dans nos projets et évènements : l’Etat, la Région, le Département, la CAF, les bailleurs sociaux ainsi que les acteurs associatifs qui agissent dans le domaine de l’insertion ou du logement
Nous souhaitons que l’année 2023 soit celle du renouveau, afin de donner l’image d’une commune et d’un territoire qui portent une ambition et un projet pour l’avenir et je fais le vœu de poursuivre avec vous cette politique de solidarité et de responsabilité. Cependant, plus que les années précédentes, nous allons devoir faire preuve d’imagination pour aboutir à un budget communal équilibré. L’Etat nous demande un plafonnement de nos dépenses de fonctionnement de 3,8%, alors que l’inflation ne peut être estimé à moins de 5% et qu’elle atteignait 5,9% fin 2022. Cette forte inflation à en croire les économistes devrait perdurer jusqu’en 2025.
Concernant le personnel communal, l’augmentation du point d’indice, le reclassement des catégories C, mesures indispensables pour la garantie d’un niveau de vie décent ont aussi un impact important sur le futur budget. Et pour 2023 nous savons déjà que nos dépenses vont augmenter de 150 000 euros. Pour y faire face, nous avons que peu de variables d’ajustement : procéder à de nouveaux arbitrages sur nos projets, reculer leur calendrier d’exécution, adapter nos services publics locaux, recourir à l’emprunt malgré l’augmentation des taux d’intérêts ou recourir au levier fiscal. Cela en conciliant à la fois les exigences de plafonnement des dépenses avec la réalité économique et la nécessité de poursuivre l’investissement ainsi que notre volonté de maintenir la qualité de nos services.
 Les projets de 2023 se structurent autour de quatre thèmes : une commune dynamique, une commune solidaire, une commune résiliente, une commune proche des Orcetois.
C’est dans cet esprit que la requalification de l’ilot urbain du 11 Novembre va évoluer. Ce projet proposé par le bailleur social Polygone pour le compte de Mond’arverne communauté en concertation avec la commune permettra la création de 6 logements, 2 maisons en acquisition à la propriété et 4 logements locatifs sociaux. Le choix a été guidé par la préservation d’une mixité intergénérationnelle et par l’ambition environnementale du projet associant une intégration urbaine et paysagère. Un city parc va voir le jour aux abords de l’école avec conjointement une végétalisation des cours. Une étude pour l’équilibrage du chauffage dans plusieurs bâtiments communaux va permettre l’engagement de travaux qui s’inscrivent dans notre politique d’économie d’énergie.
Mmes et MM en 2023, mon mot clé sera persévérance, et je vais ainsi m’appuyer sur les mots de Francis BACON, philosophe du 16 ème siècle qui a dit « Dans toute entreprise, la persévérance est la clé du succès. » Désir, travail, persévérance, les maitres mots de la réussite, pas seulement la mienne, ni celle de mon équipe, mais bien celle d’Orcet et de tous ses habitants.
Dans ce contexte difficile, nous adapterons nos projets qui sont les vôtres, qui sont ceux de notre commune. Nous nous efforcerons à surmonter toutes les difficultés, et avec vous et grâce à vous, nous veillerons à respecter nos engagements !
Arrivé au terme de mon propos, je vous souhaite comme il est de tradition, en mon nom, au nom de toute mon équipe et du Conseil municipal : une année belle et heureuse, remplie de joie, de petits et grands bonheurs, de réussite dans vos projets et ce qui me paraît indispensable… une année empreinte de solidarité et d’humanité.
Prenez bien soin de vous et de tout un chacun. Je vous remercie
 Vive la France, Vive la République, Vive Orcet.
Dominique GUELON